Bandage cheville

Texte secours

Servir son prochain ? Bien sûr, j'y pense souvent depuis que j'ai fait ma promesse. Porter secours, soulager la douleur, brave le danger, quoi de plus exaltant pour un scout désireux d'aider son prochain ! Sauvez des personnes, c'est le métier de certains, mais c'est le devoir de tous. Mais attention, ne jouons pas aux apprentis pompiers : porter secours, cela ne s'improvise pas. Parce que le secourisme est un point essentiel dans le scoutisme, il est nécéssaire de se former auprès des organismes agréés tel que la Croix Rouge.

Quels sont les points importants dans le secourismes ?

 

La Trousse de Secours

 

 Ts

 

 

 

Le Registre des Soins

 

Dans le cahier d’infirmerie sont consignés la date, l’heure, la nature des soins dispensés, les noms des malades et du responsable. Il accompagne la trousse de secours.

LienActivité de Patrouille 

      • Tous soins sont consignés dans le registre de soins de la Patrouille par le secouriste de la patrouille

LienActivité de Troupe et Camp 

      • Tous soins sont consignés dans le registre de soins de la Troupe par l’assistant sanitaire.

NB (pour les scouts) : Tous soins sont dispensés uniquement par l’assistant sanitaire.

 

Les Gestes de Premiers Secours

Cette section ne remplace en aucune façon un vrai cours de secourisme qui devrait être suivi par au moins un animateur de la maîtrise. Elle présente plutôt quelques notions simples qui peuvent être montrées aux jeunes par les animateurs.

Pour des cours complets de secourisme, consultez les sites de  la Croix-rouge ou de l'Ordre de Malte.

 

Sur les lieux d'un accident

La première règle d'or à apprendre aux jeunes, c'est que le secouriste ne doit pas se mettre lui-même en danger donc : 
Vérifier d'abord si les lieux sont sécuritaires (ex. pas de fils électriques qui traînent à terre, faire arrêter la circulation de véhicules, etc...)

Connaître le numéro d'urgence ( ex. 112 pour les téléphones portables)

Connaître les renseignements à donner lorsqu'on appelle un numéro d'urgence : 
- L'endroit exact 
- État de conscience de la victime ( appeler tout de suite les secours si elle est inconsciente) 
- Type d'accident 
- Nombre de victimes

 

Techniques de transport d'un blessé

Chaise avec les mains : À faire deux par deux. Avec sa main gauche, chaque personne entoure son propre poignet droit, pouce dessous et le reste de la main dessus. Puis en se mettant face à face, la main droite agrippe de la même façon le poignet gauche de l'autre personne. Les 4 mains forment un carré sur lequel s'asseoit le "blessé", et le "blessé" met chacun de ses bras autour du cou de deux personnes qui forment la chaise.

 

Chaise avec un beigne : fabriquer un beigne, puis deux personnes tiennent le beigne et placent leur bras pour former une chaise

 

Civière avec des manteaux : retourner les manches de deux manteaux à l'intérieur. Enfiler les bâtons (deux mètres ou plus chacun) dans les manches. Attacher les manteaux en mettant les fermetures en-dessous, afin que les boutons et fermetures éclairs ne gênent pas le blessé qui sera étendu sur la civière. Notez que les boutons et fermetures éclairs des shorts doivent aussi être dessous pour ne pas gêner le blessé.

Civière avec une couverture : Étendre la couverture à plat. Mettre un bâton environ au tiers de la largeur, replier la couverture. Mettre le deuxième bâton au deux tiers de la largeur, près du bord replié. Replier le deuxième bord.

Porter secourisme

 

Les "Bobos" au camp

Secours 1Secours 2

 

 

 

Bandages, Brûlures et Hémoragies

Secourisme bandage 1Secourisme bandage

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×